Connexion

Mot de passe oublié?
Ou inscrivez-vous

Inscription

Déja inscris?

Mot de passe oublié

Merci de renseigner votre pseudo ou votre adresse e-mail. vous recevrez un e-mail contenant les instructions us permettant de réinitialiser votre mot de passe.

Déja inscris?

Déconnexion

Voulez vous vous déconnecter?

player
deconnecter
ferme menu

Résumé de l’étape 10 : Vulcania > Issoire – 167,5 kilomètres

Après la première journée de repos, les coureurs avaient affaire à une étape de moyenne montagne entre Vulcania et Issoire, longue de 167 kilomètres. Sous une chaleur accablante, où le thermomètre affichait jusqu’à 40°C à certains moments de la journée, 3 150 mètres de dénivelé positif devaient être parcourus sur 5 difficultés répertoriées par les 169 coureurs au départ ce matin. Une étape pour baroudeurs était donc à prévoir.

Et déjà le kilomètre 0 franchit, les attaques fusaient déjà en tête du peloton. Il y a eu de nombreux coureurs qui souhaitent prendre l’échappée, comme Romain Bardet (Team DSM), Thibaut Pinot (Groupama-FDJ ou Rémi Cavagna (Soudal – Quick Step) dans le clan français pour ne citer qu’eux. Au sommet de la première difficulté du jour, le col de Moréno (4,8km à 4,7%), d’où les coureurs s’élançaient au pied du départ réel, c’est Anthon Charming (Uno-X Pro Cycling Team) qui est passé en tête et a pris 2 points. Dans le peloton derrière, ça s’agite puisqu’un groupe d’une petite quinzaine de coureurs composé notamment de Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) et de Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) a pris quelques secondes d’avance sur un peloton qui est obligé de réagir. 

L’allure est donc rapide depuis le départ, et certains coureurs en font les frais, à l’image de Romain Bardet, 10ème au classement général ce matin, qui a été un temps à l’avant de la course. Le natif de Brioude est distancé dans la deuxième difficulté du jour, le col de Guéry (7,8km à 5%). Quelques kilomètres plus loin, c’est David Gaudu (Groupama-FDJ) qui se fait distancer, lui qui était 8ème au général ce matin. Egan Bernal (Ineos-Grenadiers), Neilson Powless et Rigoberto Uran (EF Education – EasyPost) ou encore Fred Wright (Bahraïn-Victorious) pour ne citer qu’eux. Au sommet de cette difficulté, c’est Wouter Poels (Bahraïn-Victorious) qui passe en tête et prend 2 points, devant Krists Neilands (Israël – Premier Tech). Le duo ne compte qu’une poignée de seconde sur le peloton qui est décidément très agité en ce début d’étape musclé. Derrière, le deuxième peloton dans lequel on retrouve David Gaudu, Romain Bardet mais aussi Wout Van Aert compte déjà 1’30″ de retard sur le groupe maillot jaune. 

Après 40 kilomètres, 7 coureurs s’échappent ; on y retrouve Esteban Chaves (EF Education – EasyPost), Kasper Asgreen (Soudal – Quick Step), Mattias Skjelmose (Lidl-Trek), Georg Zimmermann (Intermarché-Circus-Wanty), Nick Schultz (Israël – Premier Tech), Warren Barguil (Arkéa-Samsic) et le coureur le mieux classé au général dans cette échappée – 11ème au départ – Pello Bilbao (Bahraïn-Victorious). Quelques kilomètres plus loin, Julian Alpahilippe (Soudal – Quick Step) amorce une contre-attaque ; il est rejoint par Ben O’Connor (AG2R Citroën), Anthony Perez (Cofidis), Antonio Pedrero (Movistar), Harold Tejada (Astana Qazaqstan) et Michal Kwiatowski (Ineos-Grenadiers). 

Au kilomètre 58 de course, le groupe Bardet-Gaudu-Van Aert a comblé le retard qu’il accusait sur le peloton maillot jaune, à la faveur d’un ralentissement dans ce dernier, mais aussi grâce à la poursuite engagée par les coéquipiers de la Groupama-FDJ. Au sprint intermédiaire situé au kilomètre 60 au Mont-Dore, c’est Kasper Asgreen qui passe en tête, pour prendre la prime, devant Warren Barguil. 

Dans la troisième difficulté du jour, le col de la Croix Saint-Robert (6km à 6,3%), Ben O’Connor décide de faire le jump tout seul alors qu’il se situait dans le groupe des poursuivants, qui n’arrivait pas à combler l’écart qui le séparait des 7 hommes de tête. Au sommet de cette difficulté, Warren Barguil en profite pour prendre les 5 points et ainsi se lancer potentiellement dans la course du maillot à pois, qu’il avait déjà remporté en 2017. Le peloton, emmené par les coéquipiers du maillot jaune, accuse un retard de 2’30″ sur la tête de la course.

C’est au kilomètre 81 que la jonction s’opère enfin entre les deux groupes de tête : ils sont donc 14 à l’avant. Dans l’ascension qui suit, la côte de Saint-Victor-la-Rivière (3km à 5,9%), Esteban Chaves, prend les 2 points qu’il y avait en jeu sommet de cette difficulté ; Barguil prend le point restant. 

Alors que les 14 hommes de tête ont compté jusqu’à plus de 3’30″ secondes d’avance sur l’avant-garde du peloton, ce dernier, grâce au relais des coureurs de la Alpecin-Deceuninck avec ceux de la Jumbo-Visma, l’écart se réduit à 2’20″ à 55 kilomètres de l’arrivée. À 46 kilomètres de l’arrivée, Mathieu Van Der Poel (Alpecin-Deceuninck) et Wout Van Aert (Jumbo-Visma) tentent un coup de loin pour espérer rentrer sur l’échappée qui compte pourtant encore 2’30″ d’avance. 

Dans la dernière ascension du jour, la côte de la Chapelle-Marcousse (6,5km à 5,6%), l’échappée commence à perdre des unités : Kasper Asgreen, Harold Tejada, Anthony Perez, Mattias Skjelmose, Michal Kwiatowski sont distancés sous l’impulsion d’un gros travail de Nicholas Schultz pour son coéquipier Krits Neilands. Ce dernier attaque d’ailleurs à 32,5 kilomètres de l’arrivée, et personne ne semble en mesure dans cette échappée de pouvoir suivre le letton. Au sommet de la difficulté, il compte 35″ d’avance sur un groupe de 5 dans lequel ne figurent plus Warren Barguil et Julian Alaphilippe. Derrière, Wout Van Aert et Mathieu Van Der Poel ont été rattrapé par le peloton. 

À 10 kilomètres de l’arrivée, Neilands n’a plus que 15 secondes d’avance sur les 5 hommes qui se relaient à sa poursuite : Bilbao, Zimmermann, Pedrero, O’Connor et Chaves. Plus loin, à 35 secondes, un quatuor où figure Alaphilippe, Kwiatowski, Barguil et Skjelmose ne reverra plus la tête de la course. Le coureur letton de la formation israëlienne est repris à 3 kilomètres de l’arrivée.

Le groupe de 6 maintenant ne se regarde pas, et sous la flamme rouge, Georg Zimmermann attaque, mais Pello Bilbao, devenu le grand favori dans le groupe de tête reste très vigilant. Et au sprint, le coureur Basque viendra mettre un terme à 5 ans d’édition du Tour de France sans victoire espagnole depuis la victoire d’Omar Fraile à Mende en 2018. Derrière, le peloton arrivera à 2’53″ derrière le vainqueur du jour, sans frais pour nos coureurs français du classement général, qui ne concéderont pas de temps sur le maillot jaune. 

Au classement général, Jonas Vingegaard porte toujours le maillot jaune devant Tadej Pogacar et Jai Hindley. Neilson Powless conserve son maillot à pois malgré le fait qu’il n’ait pas pris de points sur cette étape. Jasper Philipsen et Tadej Pogacar conservent également leurs maillots respectifs, à savoir le vert et le blanc.

Radio CYCLO

🚴 Bienvenue sur Radio Cyclo, votre univers vélo au sein de Radio Sports ! 🚴 Plongez au cœur de l'univers passionnant du vélo avec Radio Cyclo ! Notre chaîne de [...]

Vélo passion

Vélo Passion, votre rendez-vous incontournable sur Radio Cyclo dédié à tous les amateurs et passionnés de vélo. Nous plongeons au cœur de l'univers cycliste, [...]

Bikingman_by_RadioCyclo

La série BikingMan est le 1er championnat du monde d’ultracyclisme, avec des courses dans de nombreuses localisations, le défi d’endurance ultime pour les athlètes [...]

Bike Café

C’est quoi Bike Café ? Bike Café a été créé en 2016 par Patrick Van Den Bossche, qui avait déjà une solide expérience en matière de blogs sportifs : développement [...]

Salon des Sports 2023

Parce que la composante des sports doit s’inscrire dans un contexte institutionnel et territorial plus large, le Salon des Sports s'est tenu en concomitance avec le [...]

BikingMan X

Les courses d’ultracyclisme BikingMan sont pensées pour vous ramener à l’essence du cyclisme: sans assistance, sans étape et de superbes [...]

4e étape du Tour de France – Pinerolo / Valloire

Mardi 2 juillet - Etape 4 – Pinerolo / Valloire (138 km)

5e étape du Tour de France – Saint-Jean-de-Maurienne / Saint-Vulbas

Mercredi 3 juillet – Etape 5 – Saint-Jean-de-Maurienne / Saint-Vulbas (177 km)