Connexion

Mot de passe oublié?
Ou inscrivez-vous

Inscription

Déja inscris?

Mot de passe oublié

Merci de renseigner votre pseudo ou votre adresse e-mail. vous recevrez un e-mail contenant les instructions us permettant de réinitialiser votre mot de passe.

Déja inscris?

Déconnexion

Voulez vous vous déconnecter?

Les coureurs au départ du TOUR de FRANCE 2024

Qui sera au départ du Tour de France 2024 ? Qui n’y sera pas ? Quelles ambitions pour les équipes en lice ?

Retrouvez la liste complète des coureurs ci-dessous, ainsi que les objectifs plus ou moins annoncés pour certains ! Au total, 176 coureurs, répartis au sein des 22 équipes engagées, seront au départ du Tour du France 2024 (29 juin-21 juillet), qui s’élancera de Florence, en Italie le 29 juin.

ALPECIN-DECEUNINCK

Jasper Philipsen (Belgique)
Mathieu Van Der Poel (Pays-Bas)
Jonas Rickaert (Belgique)
Axel Laurance (France)
Gianni Vermeersch (Belgique)
Robbe Ghys (Belgique)
Silvan Dillier (Suisse)

Soren Kragh Andersen (Danemark)

Objectif : Victoires d’étapes avec Jasper Philipsen et le maillot vert

Comme l’an passé où il avait glané 4 victoires d’étapes, et surtout ramené son premier maillot distinctif sur le Tour de France, Jasper Philipsen sera une nouvelle fois la tête de gondole de l’équipe Alpecin-Deceuninck. Aidé par un certain Mathieu Van Der Poel, champion du monde, mais plus globalement par son train de sprint habituel, le Belge aura à cœur de réitérer sa Grande Boucle 2023. On pourrait voir certains coureurs avoir leurs cartes à jouer dans les premières étapes, notamment Van Der Poel, ou encore le Français Axel Laurance, champion du monde espoir en titre.

ARKEA-B & B HOTELS

Arnaud Démarre (France)
Kévin Vauquelin (France)
Cristian Rodríguez (Espagne)
Luca Mozzato (Italie)
Daniel Mclay (Grande-Bretagne)
Raul Garcia Pierna (Espagne)
Clément Champoussin (France)
Amaury Capiot (Belgique)

Objectif : Victoire d’étape

Avec Arnaud Démarre et Luca Mozzato pour les sprints, mais aussi Kévin Vauquelin pour les étapes réservées aux puncheurs/grimpeurs, l’équipe d’Emmanuel Hubert s’avance sur ce Tour de France avec pour objectif de briser ce zéro pointé, en ce qui concerne le nombre de victoires d’étape sur un Grand Tour. Si Vauquelin pourrait s’avancer comme un prétendant au top 10 pour le Classement Général final, on l’imagine mal terminer ces trois semaines de course parmi les dix premiers, d’autant qu’il dispute son premier Tour. On pourra retrouver aussi Clément Champoussin ou Cristian Rodríguez pour les étapes de haute montagne.

ASTANA QAZAQSTAN

Davide Ballerini (Italie)
Cees Bol (Pays-Bas)
Mark Cavendish (Grande-Bretagne)
Yevgeniy Fedorov (Kazakhstan)
Michele Gazzoli (Italie)
Alexey Lutsenko (Kazakhstan)
Michael Morkov (Danemark)
Harold Tejada (Colombie)

Objectif : Victoire d’étape et record avec Mark Cavendish

Chez la Astana, l’unique et seul objectif de ce Tour de France est de remporter une étape avec le vétéran Britannique Mark Cavendish. Il a été d’ailleurs prolongé dans l’équipe kazakh pour cette unique raison : battre le record du nombre de victoires d’Eddy Merckx sur le Tour de France au nombre de 34. Pour l’instant à égalité, il n’en était pas passé loin l’an dernier, lorsqu’il avait terminé 2ème de la 7ème étape entre Mont-de-Marsan et Bordeaux. Contraint d’abandonner sur l’étape qui avait suivi, il revient cette année avec cet unique objectif en tête.

BAHRAIN-VICTORIOUS

Nikias Arndt (Allemagne)
Phil Bauhaus (Allemagne)
Pello Bilbao (Espagne)
Santiago Buitrago (Colombie)
Jack Haig (Australie)
Matej Mohoric (Slovénie)
Wout Poels (Pays-Bas)
Fred Wright (Grande-Bretagne)

Objectif : Victoires d’étapes

L’an dernier, l’équipe Bahraïn-Victorious était parvenue à rafler trois étapes, sur les 21 au programme. Grâce, de plus, à trois hommes qui seront encore au départ cette année : Wout Poels, Pello Bilbao et Matej Mohoric. Cette année, lorsqu’on regarde les différents noms qui composent l’équipe en plus, on peut se dire que n’importe qui pourrait s’emparer d’une étape. Phil Bauhaus, auteur de trois tops 3 sur des étapes de sprint l’an dernier, souhaitera sans aucun doute connaître le goût d’une première victoire sur la Grande Boucle. D’autant que ce dernier était au départ du Giro, mais n’a pas pris le départ de l’étape 14.

COFIDIS

Piet Allegaert (Belgique)
Bryan Coquard (France)
Simon Geschke (Allemagne)
Jésus Herrada (Espagne)
Ion Izagirre (Espagne)
Guillaume Martin (France)
Alexis Renard (France)
Axel Zingle (France)

Objectif : Victoire d’étape et top 10 au Général avec Guillaume Martin

L’équipe Cofidis tentera cette année de refaire un Tour de France comme celui de l’an dernier, où elle était notamment allée chercher une très belle victoire dès la deuxième étape grâce au coup du kilomètre réalisé par Victor Lafay à Saint-Sébastien. Cela avait mis fin à 15 ans de disette sur la Grande Boucle, et ce, depuis la dernière victoire de l’équipe de Cédric Vasseur, à Montluçon en 2008, grâce à Sylvain Chavanel. Mais pour l’édition 2024, Lafay s’en est allé chez une équipe concurrente, et la Cofidis ne pourra plus compter sur lui. Mais une solide équipe est quand même alignée, avec notamment Bryan Coquard pour les sprints, Ion Izagirre, Simon Geschke et Guillaume Martin pour les étapes de montagne. Ce dernier visera d’ailleurs un top 10, comme l’an dernier. On notera aussi la présence d’Axel Zingle, pas forcément attendue, puisqu’on annonce le coureur de Mulhouse en partance l’an prochain.

DECATHLON-AG2R LA MONDIALE

Felix Gall (Autriche)
Sam Bennett (Irlande)
Bruno Armirail (France)
Paul Lapeira (France)
Dorian Godon (France)
Nans Peters (France)
Oliver Naesen (Belgique)
Nicolas Prodhomme (France)

Objectif : Victoire d’étape et le meilleur Classement Général avec Felix Gall

Cette année, le coureur autrichien Felix Gall sera le leader unique pour la formation de Vincent Lavenue. L’an dernier, il s’était mué au fil du Tour comme leader, puisque Ben O’Connor n’avait pas su répondre aux attentes. Entouré des Français Prodhomme, Peterz, Lapeira ou Armirail, Felix Gall tentera de faire mieux que l’an dernier, et sa 8ème place finale. On notera le retour de Sam Bennett sur les routes du Tour, lui qui a été la recrue phare de l’été pour la Décathlon-AG2R. En pleine confiance après sa semaine réussie sur les 4 Jours de Dunkerque, l’Irlandais aura pour mission de gagner à nouveau. Le champion de France, Paul Lapeira, sera aussi là pour pourquoi pas aller chercher une victoire à domicile, avec le maillot tricolore sur les épaules.

EF EDUCATION-EASYPOST

Richard Carapaz (Equateur)
Neilson Powless (Etats-Unis)
Ben Healy (Irlande)
Marijn Van Den Berg (Pays-Bas)
Stefan Bissegger (Suisse)
Sean Quinn (Etats-Unis)
Rui Costa (Portugal)
Alberto Bettiol (Italie)
Alberto Bettiol (Italie)

Objectif : Victoires d’étapes et top 5 au Général avec Richard Carapaz

Tombé dès la première étape l’an dernier et abandon le soir même, l’Équatorien Richard Carapaz sera une nouvelle fois le leader cette année de l’équipe EF Education-EasyPost. Vainqueur du Giro 2019, il aura pour mission de réaliser un gros Tour de France pour son équipe, et de viser pourquoi pas un top 5, voire mieux. À ses côtés, on retrouvera de très beaux noms de baroudeurs, quoi pourront aller chercher une victoire en échappée, notamment l’ancien champion d’Irlande Ben Healy, les deux Américains Neilson Powless et Sean Quinn, ou encore les deux champions nationaux : Alberto Bettiol et Rui Costa.

GROUPAMA-FDJ

David Gaudu (France)
Kevin Geniets (Luxembourg)
Romain Grégoire (France)
Stefan Küng (Suisse)
Lenny Martinez (France)
Valentin Madouas (France)
Quentin Pacher (France)
Clément Russo (France)

Objectif : Victoires d’étapes et le meilleur Classement Général avec David Gaudu

Pas en réussite depuis le début de la saison, et sans victoire sur le Giro en mai dernier, l’équipe Groupama-FDJ de Marc Madiot aligne du lourd sur le Tour de France 2024. David Gaudu sera là pour tenter de faire le meilleur classement général possible, et pourquoi pas d’aller chercher un top 10 à Nice. Du côté des échappées, on peut nommer le rouleur Suisse Stefan Küng, puisque deux contre-la-montre seront au programme cette année. Mais côté français, il y aura aussi quelques cartes intéressantes, avec notamment Romain Grégoire et Valentin Madouas pour les étapes de puncheurs, ou encore Lenny Martinez, qui constitue LA grosse surprise de cette équipe. Annoncé sur la Vuelta en début d’année, il y a eu un retournement de situation en interne, et le jeune grimpeur français aura pour ambition d’aller chercher une victoire.

INEOS GRENADIERS

Egan Bernal (Colombie)
Jonathan Castroviejo (Espagne)
Laurens De Plus (Belgique)
Michal Kwiatkowski (Pologne)
Thomas Pidcock (Grande-Bretagne)
Carlos Rodriguez (Espagne)
Geraint Thomas (Grande-Bretagne)
Ben Turner (Grande-Bretagne)

Objectif : Victoires d’étapes et top 5 au Classement Général

L’année dernière, Carlos Rodriguez avait surpris tout son monde en allant chercher une victoire d’étape sur le Tour de France lors de la 14ème étape et l’arrivée à Morzine. Cela venait ajouter une deuxième victoire d’étape à son équipe, le tout en deux jours seulement, puisque Michal Kwiatkowski s’était imposé la veille au sommet du Grand Colombier. Le tout couronné par une belle 5ème place au Classement Général, on peut dire que la Grande Boucle de l’équipe britannique était réussie. Sur cette édition, elle enregistre le retour d’Egan Bernal, vainqueur en 2019 de l’épreuve. On notera aussi la présence de Geraint Thomas, vainqueur en 2018, mais aussi de Thomas Pidcock, vainqueur de l’Alpe d’Huez en 2022. Que de très beaux noms, et un collectif fort, qui voudra faire aussi bien que l’an dernier, mais avec qui en chef de file ?

INTERMARCHÉ-WANTY

Louis Meintjes (Afrique du Sud)
Biniam Girmay (Erythrée)
Laurenz Rex (Belgique)
Hugo Page (France)
Mike Teunissen (Pays-Bas)
Georg Zimmermann (Allemagne)
Kobe Goossens (Belgique)
Gerben Thijssen (Belgique)

Objectif : Victoire d’étape avec Biniam Girmay

Pas verni depuis le début de saison, Biniam Girmay n’a levé les bras qu’à deux reprises seulement. Il a aussi abandonné dès la 4ème étape du Tour d’Italie, puisqu’il a chuté, alors qu’il avait terminé 3ème la veille. L’an dernier, sa Grande Boucle n’était pas non plus très convaincante, puisqu’il avait seulement fait un podium lors de la 7ème étape. Cette année, l’Érythréen aura pour mission de lever les bras, et sera aidé par un train de sprint conséquent : Hugo Page, Mike Teunissen, ou encore Gerben Thijssen. Du côté des étapes de montagne, l’équipe belge comptera sur le Sud-Africain Louis Meintjes, deuxième d’une étape en 2022.

ISRAEL-PREMIER-TECH

Derek Gee (Canada)
Guillaume Boivin (Canada)
Jake Stewart (Grande-Bretagne)
Jakob Fugslang (Danemark)
Stephen Williams (Grande-Bretagne)
Pascal Ackermann (Allemagne)
Hugo Houle (Canada)
Krists Neilands (Lettonie)

Objectif : Victoire d’étape

Vainqueur d’une étape grâce à Michael Woods au sommet du Puy de Dôme l’an dernier, l’équipe Israël-Premier-Tech fera confiance cette année à Stephens Williams, le vainqueur de la Flèche Wallonne cette année ou encore de Derek Gee, en forme récemment, pour pouvoir aller lever les bras lorsque la route s’élèvera. Du côté des sprints, l’équipe israélienne est venue avec l’Allemand Pascal Ackermann, déjà vainqueur sur le Giro et la Vuelta, qui tentera donc de rentrer dans le cercle fermé des coureurs ayant remporté une étape sur les trois Grands Tours.

Retrouvez tous les jours l’équipe Radio Sports sur les routes du Tour en direct

LIDL-TREK

Julien Bernard (France)
Jasper Stuyven (Belgique)
Giulio Ciccone (Italie)
Tim Declercq (Belgique)
Ryan Gibbons (Afrique du sud)
Mads Pedersen (Danemark)
Toms Skujins (Lettonie)
Carlos Verona (Espagne)

Objectif : Victoire d’étape avec Mads Pedersen et un bon Classement Général avec Giulio Ciccone

Comme il l’a révélé à « Vélo Magazine » dans le numéro de juillet, Giulio Ciccone a réalisé son rêve l’an passé en ramenant le maillot à pois de meilleur grimpeur à Paris. Cette année, son objectif sera bien évidemment différent, lui qui n’a encore pas pu s’aligner au départ du Giro en mai dernier, à cause d’un kyste au niveau du périnée. Il souhaitera sans doute faire un bon Classement Général, et pourquoi pas aller chercher un top 10 à Nice. Du côté des victoires d’étapes, on comptera sur Mads Pedersen, qui avait déjà remporté une étape l’an passé à Limoges. Il aura un gros train de sprint à ses côtés, avec Ryan Gibbons et Jasper Stuyven.

LOTTO DSTNY

Arnaud De Lie (Belgique)
Jarrad Drizners (Australie)
Victor Campenaerts (Belgique)
Brent Van Moer (Belgique)
Harm Vanhoucke (Belgique)
Sébastien Grignard (Belgique)
Cedric Beullens (Belgique)
Maxim Van Gils (Belgique)

Objectif : Victoires d’étapes avec Arnaud De Lie et Maxim Van Gils

Tout récent champion de Belgique de la course en ligne, Arnaud De Lie s’avance en tant que leader pour les sprints dans cette équipe Lotto-Dstny. Il sera évidemment attendu, lui qui peut également très bien passer les bosses, et donc se retrouver dans un sprint en petit comité. On attendra aussi tout particulièrement Maxim Van Gils, véritable étoile montante du cyclisme belge. Il n’était pas passé loin de lever les bras l’an dernier, lorsqu’il avait terminé deuxième de l’étape du Grand Colombier, derrière Michal Kwiatkowski. Machine à gagner, il réalise une très grosse saison jusqu’ici, c’est donc pourquoi il faudra surveiller le puncheur/grimpeur sur les premières étapes en Italie.

MOVISTAR

Enric Mas (Espagne)
Oier Lazkano (Espagne)
Nelson Oliveira (Portugal)
Davide Formolo (Italie)
Alex Aranburu (Espagne)
Fernando Gaviria (Colombie)
Javier Romo (Espagne)
Gregor Mühlberger (Autriche)

Objectif : Victoire d’étape et top 5 avec Enric Mas au Classement Général

Cela fait plus de 5 ans que l’équipe Movistar n’a plus gagné sur les routes du Tour de France, et la victoire de Nairo Quintana à Valloire en 2019. Cette année, l’équipe espagnole tentera de réparer cette bévue, et aligne d’ailleurs pour cela une équipe évidemment très compétitive. Avec tout particulièrement le tout récent champion d’Espagne en titre, Alex Aranburu, sprinteur qui passe bien les bosses, et que l’on pourrait voir lors des deux premières étapes. On surveillera aussi Oier Lazkano, pour pourquoi pas une victoire en échappée lors des chemins blancs à Troyes. Mais on aura aussi un œil tout attentif pour Enric Mas, lui qui a dû abandonner l’an dernier dès la première étape au Pays basque. Il visera cette année un top 5.

RED BULL – BORA-HANSGROHE

Primoz Roglic (Slovénie)
Jai Hindley (Australie)
Alexandr Vlasov (Russie)
Marco Haller (Autriche)
Nico Denz (Allemagne)
Bob Jungels (Luxembourg)
Danny Van Poppel (Pays-Bas)
Matteo Sobrero (Italie)

Objectif : Victoire d’étape et podium avec Primoz Roglic pour le Classement Général

On le sait, depuis qu’il a rejoint l’équipe cet hiver, Primoz Roglic a fait du Tour de France une obsession. Son objectif est de le gagner, lui qui s’était totalement écroulé lors du contre-la-montre final de la Planche des Belles Filles en 2020, alors qu’il possédait plus d’une minute et trente secondes sur Pogacar. S’il n’a pas beaucoup couru cette année, c’est avant tout parce qu’il a souhaité se préserver en vue de la Grande Boucle 2024. 10ème de Paris-Nice, il a ensuite fait parti de la chute sur le Tour du Pays basque. S’il a été l’un des moins touchés sur cette chute, cela faisait pour lui trois chutes en l’espace de trois jours. De trop pour le Slovène, qui a ensuite abandonné. On l’a revu récemment sur le Critérium du Dauphiné, qu’il a par la même occasion gagné, en plus de deux victoires d’étapes, mais a été mis en difficulté lors de la dernière étape. Avec Jai Hindley et Alexandr Vlasov comme derniers lieutenants en montagne, Roglic aura de quoi faire, et pourquoi pas aller chercher un podium à Nice.

SOUDAL-QUICK STEP

Remco Evenepoel (Belgique)
Mikel Landa (Espagne)
Ilan Van Wilder (Belgique)
Louis Vervaeke (Belgique)
Jan Hirt (République Tchèque)
Yves Lampaert (Belgique)
Gianni Moscon (Italie)

Objectif : Victoire d’étape et top 5 avec Remco Evenepoel au Général

Cela fait maintenant un an que l’équipe Belge de Patrick Lefévère annonce la participation de Remco Evenepoel au Tour de France 2024. Nous voilà maintenant à 2 jours du départ, et les questions que l’on pouvait se poser quant à la capacité du Belge à rivaliser avec Pogacar et Vingegaard semble être encore plus en suspense qu’il y a un an. 2ème de Paris-Nice derrière Matteo Jorgenson cette année, il n’a pas fait un bon Critérium du Dauphiné, lui qui revenait de sa terrible chute au Pays basque en avril. Avec une équipe tout articulée autour de lui, quelle place au Classement Général Evenepoel pourra-t-il ramener ? Une victoire d’étape peut-être lors d’un des deux contre-la-montre ? L’absence de Tim Merlier en a déçu plus d’un, alors qu’on voyait le Belge battre Jasper Philipsen lors de courses récentes.

TEAM DSM-FIRMENICH POSTNL

Romain Bardet (France)
Warren Barguil (France)
John Degenkolb (Allemagne)
Nils Eekhoff (Pays-Bas)
Fabio Jakobsen (Pays-Bas)
Oscar Onley (Grande-Bretagne)
Frank Van Den Broek (Pays-Bas)
Bram Welten (Pays-Bas)

Objectif : Victoires d’étapes avec Fabio Jakobsen, Romain Bardet et Warren Barguil

Pour le dernier Tour de France de la carrière de Romain Bardet, le Français aura la liberté de faire cette ultime Grande Boucle comme il l’entend, mais une chose est sûre : gagner une étape représenterait énormément de choses pour l’Auvergnat. Accompagné par son compatriote Warren Barguil, revenu dans cette équipe lors de l’intersaison, et par Oscar Onley, les trois coureurs seront les trois cartes à abattre lors d’étapes de montagne. Sinon, pour les sprints, Fabio Jakobsen sera là pour tenter de se remettre la tête à l’endroit, lui qui ne connaît pas beaucoup de réussite depuis son départ de la Soudal Quick-Step.

TEAM JAYCO ALULA

Luke Durbridge (Australie)
Dylan Groenewegen (Pays-Bas)
Chris Harper (Australie)
Christopher Juul-Jensen (Danemark)
Michael Matthews (Australie)
Luka Mezgec (Slovénie)
Elmar Reinders (Pays-Bas)
Simon Yates (Grande-Bretagne)

Objectif : Victoires d’étapes avec Dylan Groenewegen, et top 5 avec Simon Yates au Classement Général

4ème l’an dernier derrière son frère Adam qui était sur le podium avec Vingegaard et Pogacar, Simon Yates visera une nouvelle fois un top 5 au Classement Général final, et pourquoi pas une victoire d’étape, alors qu’il avait fini deuxième de la première étape derrière son frère en 2023. Esseulé en montagne, il devra combattre tout seul face aux autres armadas qui lui feront face. Du côté des sprints, l’équipe Jayco-AlUla a aligné un gros train de sprint pour Dylan Groenewegen, le nouveau champion des Pays-Bas. Avec Luke Durbridge, Elmar Reinders et Luka Mezgec, il pourra être parfaitement emmené dans les derniers hectomètres. Pour les étapes un peu plus dures, notamment les deux premières en Italie, Michael Matthews sera là pour tenter de faire un résultat.

TOTALENERGIES

Mathieu Burgaudeau (France)
Steff Cras (Belgique)
Anthony Turgis (France)
Jordan Jegat (France)
Thomas Gachignard (France)
Mattéo Vercher (France)
Sandy Dujardin (France)
Fabien Grellier (France)

Objectif : Victoire d’étape et montrer le maillot

Faisant partie de l’une des deux équipes cette année, la TotalEnergies aura pour mission principale de montrer le maillot tout au long des 21 étapes. Évoluant en Continental Pro Team, la formation de Jean-René Bernaudeau voudra bien sûr montrer qu’ASO a bien fait de les choisir cette année, et qu’elle mérite cette place. On verra donc sans aucun doute au moins un coureur de cette formation dans une échappée quotidienne, même si on est sûr que l’étape arrive au sprint. Les meilleures cartes pour des victoires en échappées restent Steff Cras, qui avait abandonné sur une chute l’an dernier, Mathieu Burgaudeau notamment lors des premières étapes, ou encore Sandy Dujardin.

UAE TEAM EMIRATES

Joao Almeida (Portugal)
Juan Ayuso (Espagne)
Tadej Pogacar (Slovénie)
Nils Politt (Allemagne)
Pavel Sivakov (France)
Marc Soler (Espagne)
Tim Wellens (Belgique)
Adam Yates (Grande-Bretagne)

Objectif : Victoires d’étapes et victoire finale avec Tadej Pogacar

Avec la meilleure équipe de la décennie alignée cette année, si ce n’est la plus grosse armada jamais vue sur un Tour de France (à débattre avec la Astana en 2009), la UAE Team Emirates n’est pas venue pour faire de la figuration sur ce Tour de France. Tadej Pogacar a même annoncé il y a peu ne s’être « jamais senti aussi bien sur le vélo. » C’est dire le niveau qu’il pense avoir, alors que le Slovène a écrasé le Tour d’Italie en mai, avec 6 victoires d’étapes, le Classement Général et le maillot de meilleur grimpeur. Epaulé par son lieutenant Adam Yates, avec Juan Ayuso, Joao Almeida ou encore Pavel Sivakov, l’équipe fait peur pour les étapes de montagne. L’objectif est clair : remettre Pogacar sur la plus haute marche du podium, en gagnant plusieurs étapes si possible. Pas sûr que ses coéquipiers auront des bons de sortie sur certaines étapes.

UNO-X MOBILITY

Jonas Abrahamsen (Norvège)
Magnus Cort Nielsen (Danemark)
Christian Odd Eiking (Norvège)
Tobias Johannessen (Norvège)
Johannes Kulset (Norvège)
Rasmus Tiller (Norvège)
Alexander Kristoff (Norvège)
Soren Waerenskjold (Norvège)

Objectif : Victoire d’étape et montrer le maillot

Comme la TotalEnergies, l’équipe Uno-X Mobility est invitée cette année sur le Tour de France, et participera au deuxième Grand Tour de son Histoire, après la Grande Boucle en 2023. Cela fait donc deux années que l’équipe nordique participe à la plus grande course de vélo dans le monde, ce qui montre qu’elle a su faire le travail l’an dernier, et qu’elle n’a pas déçue les organisateurs. Elle tentera de refaire pareil cette année, avec notamment Tobias Johannessen comme leader en montagne, qui pourrait essayer de viser le maillot à pois à l’instar de l’an passé. Magnus Cort Nielsen et Alexander Kristoff seront les deux autres leaders, dans deux registres différents de sprint, pour aller chercher une victoire d’étape.

VISMA-LEASE A BIKE

Tiesj Benoot (Belgique)
Matteo Jorgenson (Etats-Unis)
Wilco Kelderman (Pays-Bas)
Bert Lemen (Pays-Bas)
Christophe Laporte (France)
Jan Tratnik (Slovénie)
Wout Van Aert (Belgique)
Jonas Vingegaard (Danemark)

Objectif : Victoires d’étapes et victoire finale avec Jonas Vingegaard

Comme l’équipe UAE, la Visma – Lease a Bike s’avance pour défendre son titre sur cette 111ème édition du Tour de France. Mais elle avance masquée avec Jonas Vingegaard, qui n’a plus couru depuis sa terrible chute sur le Tour du Pays basque. On se dit quand même que si le Danois est bien au départ, ce n’est pas pour faire de la figuration. Il sera épaulé par Wilco Kelderman et surtout Matteo Jorgenson qui sera dernier lieutenant en montagne, puisque Sepp Kuss a déclaré forfait, « pas assez remis de la Covid-19 » selon un communiqué de son équipe. Evidemment, si Vingegaard craque, Jorgenson se muera alors en leader pour un top 10 final. Du côté des sprints et autres étapes difficiles, on retrouvera bien évidemment Wout Van Aert, surtout lors des deux premières étapes, et peut-être Christophe Laporte, si le Français a sa chance sur certaines étapes.

Radio CYCLO

🚴 Bienvenue sur Radio Cyclo, votre univers vélo au sein de Radio Sports ! 🚴 Plongez au cœur de l'univers passionnant du vélo avec Radio Cyclo ! Notre chaîne de [...]

RadioCycloTour, le direct

#RadioCycloTour propose une émission en direct avec les acteurs locaux, pour parler vélo mais aussi gastronomie, culture locale et patrimoine, environnement et [...]

Bikingman_by_RadioCyclo

La série BikingMan est le 1er championnat du monde d’ultracyclisme, avec des courses dans de nombreuses localisations, le défi d’endurance ultime pour les athlètes [...]

Tour de France : la présentation des coureurs

2024, ce Tour de France ne ressemblera à aucun autre. Alors que Paris accueille le 24 juillet les Jeux olympiques, l’autre grand événement estival [...]

Vélo passion

Vélo Passion, votre rendez-vous incontournable sur Radio Cyclo dédié à tous les amateurs et passionnés de vélo. Nous plongeons au cœur de l'univers cycliste, [...]

Bike Café

C’est quoi Bike Café ? Bike Café a été créé en 2016 par Patrick Van Den Bossche, qui avait déjà une solide expérience en matière de blogs sportifs : développement [...]

Résumé 20ème étape du TDF 2024 : La « manita » façon Tadej Pogačar sur cette ultime étape en ligne !

Sur une étape qui, au départ, n’était pas prévu à son palmarès selon ses dires hier matin, le Slovène s’est retrouvé, comme sur le Giro en mai dernier, dans une [...]

Résumé 18ème étape du TDF 2024 : Le « roule toujours » Victor Campenaerts décroche sa première victoire d’étape sur le Tour de France 

La voilà, la première victoire d’étape pour Victor CAMPENAERTS (Lotto-Dsnty) sur le Tour de France ! Le coureur Belge de 32 ans est parvenu à lever les bras [...]