Connexion

Mot de passe oublié?
Ou inscrivez-vous

Inscription

Déja inscris?

Mot de passe oublié

Merci de renseigner votre pseudo ou votre adresse e-mail. vous recevrez un e-mail contenant les instructions us permettant de réinitialiser votre mot de passe.

Déja inscris?

Déconnexion

Voulez vous vous déconnecter?

player
deconnecter
ferme menu

Résumé 11ème étape du TDF 2024 : L’Empire Visma – Lease a Bike et Jonas Vingegaard contrent-attaque !

Pas sûr d’entre au départ du Tour de France 2024 il y a deçà quelques semaines, le Danois Jonas VINGEGAARD monte en puissance tout au long de cette Grande Boucle, en témoigne son abnégation sur cette étape, lui qui n’a pas lâché, aussi bien mentalement que physiquement sur POGACAR, lorsque ce dernier attaquait à 32 kilomètres du terme. Mieux, il a réussi à revenir sur le Slovène, pour finalement le sauter sur la ligne, et ainsi, venir mettre encore un peu plus le doute dans la tête de son plus grand rival, pour ce magnifique week-end pyrénéen qui s’annonce, et surtout, la 3ème semaine.

Ici à gauche, Jonas Vingegaard a battu au sprint le maillot jaune Tadej Pogacar, qui, après avoir tenté de loin et avoir fait rouler son équipe toute la journée, n’a pas su concrétiser / ASO

Oh quelle est belle, cette victoire d’étape de Jonas VINGEGAARD, à l’issue d’une journée complètement folle ! Il est vrai que c’est toujours LA question sur ce genre d’étape, et surtout lorsque les coureurs traversent les massifs « transversaux », comme aime bien le répéter Christian PRUDHOMME, est-que les favoris pour le Classement Général font se faire la bagarre ? Historiquement, c’est très rarement le cas, mais depuis ces dernières années, et au vu des différents coureurs qui composent le top 4 du général, on peut désormais s’attendre à tout. Et il faut dire que l’on n’a pas été déçu. Tadej POGACAR (UAE Team Emirates) avait décidément une idée derrière la tête, lorsqu’il a mis ses hommes à rouler, dès que l’échappée s’est formée, soit au bout de 1h30 de course. L’écart n’a pas bougé, et on a donc compris que ce seraient les leaders qui allaient se jouer la gagne. Dans un premier temps, lorsque POGACAR a attaqué, tout le monde s’est dit qu’il allait mettre plus d’une minute aux autres favoris. Mais le Slovène a coincé dans la troisième difficulté du jour, le col de Pertus, et a vu VINGEGAARD revenir. Le Danois a ensuite tenu la roue de POGACAR, pour finalement le battre au sprint, soit la première fois depuis que les deux se côtoient sur le Tour, et signe sa 4ème victoire d’étape sur la Grande Boucle.

Alors qu’il s’était esseulé à 32 kilomètres de l’arrivée, Tadej Pogacar a finalement vu le retour de Jonas Vingegaard dans le col de Pertus, et on a pour la première fois de ce Tour, revu le duel de l’an dernier entre les deux / ASO

Le film de l’étape

Au départ de cette étape, longue de 211 kilomètres – soit le deuxième plus gros total de cette 111ème édition – les baroudeurs du Tour de France 2024 pouvaient se frotter les mains, au vu du profil que présentait cette 11ème étape. Plutôt plate dans ses 130 premiers kilomètres, ou en tout cas, avec des routes qui ne faisaient que monter et descendre gentiment, une grosse bataille pour l’échappée était donc à prédire. Et il faut bien avouer que l’on ne sait pas tromper. En effet, très nombreuses étaient les équipes qui souhaitaient mettre un ou plusieurs de leur coureur à l’avant. La EF Education-EasyPost notamment, mais aussi la Groupama-FDJ, ou encore la Dsm-firmenich PostNL, où Romain BARDET souhaitait évidemment être à l’avant, puisqu’un virage à son nom avait été établi dans un virage, à un kilomètre du sommet, du col du Puy Mary Pas de Peyrol. Il y a donc eu une très grosse bataille, pendant plus d’une heure et demie, où différents coureurs n’arrêtaient pas de relancer sans arrêt, s’il n’y avait pas un de leurs coéquipiers à l’avant. Ainsi, si quelques petits groupes se sont formé en début d’étape, avec par exemple un trio VAUQUELIN-PACHER-JOHANNESSEN, ils ont ensuite été repris par un groupe de poursuivants, avant que le peloton ne revienne finalement, sous l’impulsion d’autres coureurs. Ce scénario s’est répété, jusqu’au ce qu’un groupe de 6 coureurs s’extirpe au forceps, dans la deuxième difficulté répertoriée, la côte de Larodde (3,8km à 6% de pente moyenne). Ben HEALY, Richard CARAPAZ étaient là pour la formation EF Education-EasyPost, Oier LAZKANO (Movistar) aussi, tout comme Oscar ONLEY (Dsm-firmenich PostNL), Mattéo VERCHER (TotalEnergies) et Paul LAPEIRA (Décathlon-AG2R). Ils ont ensuite été rejoints par un quatuor français, pour finalement former une échappée de 10 coureurs : Julien BERNARD (Lidl-Trek), Romain GREGOIRE (Groupama-FDJ), Bruno ARMIRAIL (Décathlon-AG2R) et Guillaume MARTIN (Cofidis). Mais derrière, les équipiers de POGACAR de la UAE Team Emirates, avec notamment Nils POLITT et Tim WELLENS, roulaient en tête de peloton, et ne laissaient pas plus de 2’30 aux hommes de tête. Ils sont ensuite revenus sur les hommes de tête, dans la première ascension de l’enchaînement final, le col de Néronne (3,8km à 9,1%). Puis, POGACAR a attaqué dans le Puy Mary Pas de Peyrol (5,4km à 8,1%), là où se situait le « virage Bardet », qui a d’ailleurs bien profité de son public, bien loin du passage des favoris. Le Slovène a ensuite attaqué, et a distancé tout le monde, même si VINGEGAARD ne baissait pas les bras, accompagné dans un temps de Primoz ROGLIC (Red Bull – Bora – Hansgrohe). Dans le col de Pertus (4,4km à 7,9%), le Danois accusait un retard de 34 secondes sur POGACAR, qu’il est parvenu à combler, pour revenir sur lui à 300m du sommet. Ensuite, il a tenu la roue du Slovène, et est même parvenu à le battre au sprint, une première dans l’Histoire du duel entre les deux.

Cette 11ème étape entre Evaux-les-Bains et Le Lioran était aussi marquée du sceau du « Virage Bardet », situé dans le col du Puy Mary Pas de Peyrol / ASO

Les forces en présence pour un top 10 à Nice : ROGLIC a coincé, EVENEPOEL au tempo, CICCONE impressionnant, et 3 UAE Team Emirates parmi les 10 premiers.

Derrière le duo VINGEGAARD-POGACAR, c’est Remco EVENEPOEL (Soudal Quick-Step) qui a bien limité la casse. A 25 secondes du duo, le Belge a su parfaitement gérer son effort dans les différentes ascensions, lorsqu’il a semblé être planté sur les pentes du Puy Mary notamment. Il a su surtout profiter du marquage entre les deux « géants » comme il l’aime appeler POGACAR et VINGEGAARD, afin de bien revenir dans le final. Il est revenus sur ROGLIC dans l’avant-dernière difficulté, puis il l’a déposé, avant que le Slovène ne reste avec lui dans le col de Font de Cère, puis chute dans la descente technique, mais il a pu être remis dans le même temps que le Belge, puisque le règlement permet de reclasser tous les coureurs qui connaissent un problème mécanique dans les 3 derniers kilomètres, dans le temps du coureur avec lesquels ils étaient, hors arrivée au sommet. Le Slovène de la Red Bull – Bora – Hansgrohe, parti dans cette équipe exprès pour tenter de remporter le Tour, il a paru en meilleure forme aujourd’hui. Tout comme Gulio CICCONE (Lidl-Trek), qui a été tout aussi impressionnant, et en meilleure position comparé à sa montée du Galibier. À noter également que la formation UAE place désormais trois de ses coureurs dans le top 10, avec Adam YATES (8ème), Joao ALMEIDA (5ème), et évidement Tadej POGACAR (1er).

Cliquez ici pour retrouver tous les classements à l’issue de cette 11ème étape.

CLASSEMENT DE LA 11E ÉTAPE DU TOUR DE FRANCE 2024 – MERCREDI 10 JUILLET

Évaux-les-Bains > Le Lioran

  1. Jonas Vingegaard (DEN/Visma/Lease a Bike) – 4 h 58 min 00 s (B : 15 s)
  2. Tadej Pogačar (SLO/UAE Team Emirates) – + 0 s (B : 14 s)
  3. Remco Evenepoel (BEL/Soudal Quick-Step) – + 25 s (B : 6 s)
  4. Primoz Roglic (SLO/Red-Bull Bora-Hansgrohe) – + 25 s
  5. Giulio Cioccone (ITA/Lidl-Trek) – + 1 min 47 s

Meilleur Français au classement général après la 11e étape

  • Guillaume Martin (FRA/Cofidis) : + 20 min 36 s

Radio CYCLO

🚴 Bienvenue sur Radio Cyclo, votre univers vélo au sein de Radio Sports ! 🚴 Plongez au cœur de l'univers passionnant du vélo avec Radio Cyclo ! Notre chaîne de [...]

RadioCycloTour, le direct

#RadioCycloTour propose une émission en direct avec les acteurs locaux, pour parler vélo mais aussi gastronomie, culture locale et patrimoine, environnement et [...]

Bikingman_by_RadioCyclo

La série BikingMan est le 1er championnat du monde d’ultracyclisme, avec des courses dans de nombreuses localisations, le défi d’endurance ultime pour les athlètes [...]

Tour de France : la présentation des coureurs

2024, ce Tour de France ne ressemblera à aucun autre. Alors que Paris accueille le 24 juillet les Jeux olympiques, l’autre grand événement estival [...]

Vélo passion

Vélo Passion, votre rendez-vous incontournable sur Radio Cyclo dédié à tous les amateurs et passionnés de vélo. Nous plongeons au cœur de l'univers cycliste, [...]

Bike Café

C’est quoi Bike Café ? Bike Café a été créé en 2016 par Patrick Van Den Bossche, qui avait déjà une solide expérience en matière de blogs sportifs : développement [...]

Résumé 20ème étape du TDF 2024 : La « manita » façon Tadej Pogačar sur cette ultime étape en ligne !

Sur une étape qui, au départ, n’était pas prévu à son palmarès selon ses dires hier matin, le Slovène s’est retrouvé, comme sur le Giro en mai dernier, dans une [...]

Résumé 18ème étape du TDF 2024 : Le « roule toujours » Victor Campenaerts décroche sa première victoire d’étape sur le Tour de France 

La voilà, la première victoire d’étape pour Victor CAMPENAERTS (Lotto-Dsnty) sur le Tour de France ! Le coureur Belge de 32 ans est parvenu à lever les bras [...]