Connexion

Mot de passe oublié?
Ou inscrivez-vous

Inscription

Déja inscris?

Mot de passe oublié

Merci de renseigner votre pseudo ou votre adresse e-mail. vous recevrez un e-mail contenant les instructions us permettant de réinitialiser votre mot de passe.

Déja inscris?

Déconnexion

Voulez vous vous déconnecter?

player
deconnecter
ferme menu

Résumé 8ème étape du TDF 2024 : La passe de deux pour Girmay qui bat Jasper Philipsen !

Nouvelle victoire d’étape pour l’Erythrée sur ce Tour de France 2024 ! Biniam GIRMAY a levé les bras, au sommet de ce faux plat montant de près de 400 mètres à Colombey-les-deux-Eglises, lieu de résidence d’un ancien président de la République, Charles DE GAULLE ! Le protégé de l’équipe de Jean-François BOURLARD a devancé Jasper PHILIPSEN, qui n’y arrive décidement pas depuis le début de cette Grande Boucle (tombé à Turin, deux fois deuxième à Saint-Vulbas et Colombey-les-deux-Eglises, et déclassé à Dijon).

D’abord accompagné de Neilson Powless et de Stefan Bisseger (EF Education-EasyPost), Jonas Abrahamsen a fini par faire un raid solitaire de plus de 140 kilomètres en tête de la course / ASO

Déjà vainqueur de la troisième étape entre Plaisance et Turin, l’Érythréen de la formation Belge Intermarché-Wanty a remis ça hier, entre Semur-en-Auxois et Colombey-les-deux-Églises (ne vous fiez pas au nombre d’églises dans le nom, il y en a en vérité plus que ça). Il a devancé un Jasper PHILIPSEN décidément toujours pas en réussite sur cette 111ème édition de la Grande Boucle, et Arnaud DE LIE, qui était sans doute le plus rapide, mais n’a pas su bien se placer pour aller chercher sa première victoire d’étape sur un Grand Tour. Un nom de ville-étape trompeur, comme le scénario de l’étape, où l’on pouvait s’attendre à ce qu’un gros groupe de puncheurs se joue la victoire, sur des routes qui ne faisaient que monter et descendre. Mais il n’en fut rien, et cette étape s’est finalement jouée au sprint, remporté donc par Biniam GIRMAY, qui grâce à ce succès, conforte encore plus que jamais son maillot vert, avec notamment l’abandon de Mads PEDERSEN (Lidl-Trek), qui n’a pas pris le départ hier matin

Sous un temps d’octobre, le peloton n’a pas pris de risque dans cette 8ème étape, sur une route glissante et avec du vent. On aurait pu en voir de partout avec un groupe de puncheurs, mais il n’en fut rien / ASO

Le film de l’étape

Dès le kilomètre 0, ils sont trois à tenter de créer un premier mouvement de course : Jonas ABRAHAMSEN (Uno-X Mobility), le porteur du maillot à pois, en compagnie de deux coureurs de la EF Education-EasyPost : Stefan BISSEGER et Neilson POWLESS. Derrière, on voyait un coup Quentin PACHER et Romain GRÉGOIRE (Groupama-FDJ) tenter de faire le jump, en vain. Le Norvégien prenait donc les deux points au sommet de la première difficulté du jour, devant POWLESS, avant que ce dernier avec son coéquipier suisse ne se relève dans la deuxième ascension. Parce que derrière, le peloton n’était pas décidé à laisser partir un gros groupe : dans la côte de Villy-en-Auxois, un nouveau mouvement de course était amorcé par l’équipe américaine, qui souhaitait décidemment mettre le bazar. Alberto BETTIOL lançait Ben HEALY, sans doute la meilleure carte pour la formation de Jonathan VAUGHTERS, suivi par Maxim VAN GILS (Lotto-Dstny), Stephens WILLIAMS (Israël-Premier Tech), Mathieu VAN DER POEL (Alpecin-Deceuninck)… Bref, que des lourds au niveau des puncheurs. Mais jamais un groupe n’est parvenu à s’extirper du peloton, puisque Tadej POGACAR et ses équipiers de la UAE Team Emirates étaient très souvent en train de boucher le trou.

Revivez l’étape Tour de France du jour avec l’équipe de Radio Sports

Alors, Jonas ABRAHAMSEN a continué, puisque ça l’arrangeait, lui qui souhaitait prendre juste les points au sommet. Au total, il a empoché hier 7 points supplémentaires, ce qui a porté son total à près de 33, soit 13 de plus que Tadej POGACAR, son dauphin au classement. Le norvégien s’est donc lancé dans une échappée solitaire de plus de 140 kilomètres, avant d’être repris à 15 bornes du but. Un courage et une abnégation salués par le prix de la combativité à l’issue de cette étape, mais surtout la reconnaissance des téléspectateurs et du public sur le bord des routes, pour avoir quand même un petit peu d’entrain et de suspense à cette étape, qui aura fait pétard mouillé comme on dit. Les équipes de sprinteurs ont alors pu manœuvrer comme elles le souhaitaient dans le final, et amener ainsi leur sprinteur dans les meilleures conditions possibles. Biniam GIRMAY n’a pas eu besoin de son équipe, puisque c’est la Cofidis, qui emmenait à la base pour Bryan COQUARD, qui lui a servi de train, et il les a d’ailleurs remerciés à l’issue de cette étape, ironiquement. L’Erythréen, pas forcément le plus impressionnant musculairement parlant, a tout de même en poche désormais deux victoires d’étape sur le Tour, et un maillot vert solidement accroché à ses épaules, puisqu’il compte 88 points d’avance sur Jasper PHILIPSEN. 

Le Tour de France féminin avait déjà inauguré ces chemins blancs autour de Troyes lors de son édition 2023. Satisfait de ce que cela avait proposé, les organisateurs ont alors décidé de l’introduire cette année pour la première fois sur le Tour masculin / Bernard Papon – Pool/Getty Images

PREVIEW : Troyes > Troyes : la neuvième étape de tous les dangers  

Nous ne parlerons pas du sprint d’hier, puisqu’à part la victoire de GIRMAY, la nouvelle deuxième place de PHILIPSEN, et un nouveau podium pour Arnaud DE LIE, sans doute le plus rapide, mais le moins placé, il ne s’est pas passé grand-chose. Mais nous allons plutôt nous concentrer sur l’étape du jour, la 9ème, et donc dernière avant la première journée de repos. Longue de 199 kilomètres, elle présente 200 mètres de dénivelé positif, soit 400 de moins qu’hier, mais surtout, 32 kilomètres de chemin blanc, le premier situé au kilomètre 47, et le dernier au kilomètre 189, soit à 10 kilomètres du but. C’est donc une étape de tous les dangers, puisqu’on ne peut certes pas gagner le Tour de France sur ce genre d’étape, mais on peut bien évidemment le perdre. Le Tour de France féminin l’a inauguré l’an dernier, cette étape à plue aux organisateurs, donc ils ont décidé de l’introduire pour la première fois sur la Grande Boucle masculine cette année. Ce sera donc une journée très stressante et nerveuse, comme le disait POGACAR hier, pour les leaders du classement général, qui seront constamment aux avant-postes, afin d’éviter toutes chutes. Les ennuis mécaniques ou les crevaisons seront, quant à eux, des incidents qui interviendront du côté de la chance ou de la malchance, et qui pourrait donc tomber sur des coureurs qui visent un bon général final à Nice le 21 juillet prochain.

Cliquez ici pour retrouver tous les classements à l’issue de cette 8ème étape.

Radio CYCLO

🚴 Bienvenue sur Radio Cyclo, votre univers vélo au sein de Radio Sports ! 🚴 Plongez au cœur de l'univers passionnant du vélo avec Radio Cyclo ! Notre chaîne de [...]

RadioCycloTour, le direct

#RadioCycloTour propose une émission en direct avec les acteurs locaux, pour parler vélo mais aussi gastronomie, culture locale et patrimoine, environnement et [...]

Bikingman_by_RadioCyclo

La série BikingMan est le 1er championnat du monde d’ultracyclisme, avec des courses dans de nombreuses localisations, le défi d’endurance ultime pour les athlètes [...]

Tour de France : la présentation des coureurs

2024, ce Tour de France ne ressemblera à aucun autre. Alors que Paris accueille le 24 juillet les Jeux olympiques, l’autre grand événement estival [...]

Vélo passion

Vélo Passion, votre rendez-vous incontournable sur Radio Cyclo dédié à tous les amateurs et passionnés de vélo. Nous plongeons au cœur de l'univers cycliste, [...]

Bike Café

C’est quoi Bike Café ? Bike Café a été créé en 2016 par Patrick Van Den Bossche, qui avait déjà une solide expérience en matière de blogs sportifs : développement [...]

Résumé 20ème étape du TDF 2024 : La « manita » façon Tadej Pogačar sur cette ultime étape en ligne !

Sur une étape qui, au départ, n’était pas prévu à son palmarès selon ses dires hier matin, le Slovène s’est retrouvé, comme sur le Giro en mai dernier, dans une [...]

Résumé 18ème étape du TDF 2024 : Le « roule toujours » Victor Campenaerts décroche sa première victoire d’étape sur le Tour de France 

La voilà, la première victoire d’étape pour Victor CAMPENAERTS (Lotto-Dsnty) sur le Tour de France ! Le coureur Belge de 32 ans est parvenu à lever les bras [...]