Connexion

Mot de passe oublié?
Ou inscrivez-vous

Inscription

Déja inscris?

Mot de passe oublié

Merci de renseigner votre pseudo ou votre adresse e-mail. vous recevrez un e-mail contenant les instructions us permettant de réinitialiser votre mot de passe.

Déja inscris?

Déconnexion

Voulez vous vous déconnecter?

player
deconnecter
ferme menu

Résumé de l’étape 12 : Roanne > Belleville-en-Beaujolais – 169 kilomètres

Nouvelle étape destinée aux baroudeurs au départ de Roanne vers Belleville-en-Beaujolais : 169 kilomètres à parcourir et 3 120 mètres de dénivelé positif à avaler pour les coureurs aujourd’hui, sous une météo plus convenable que lors des étapes précédentes, parcourues sous une chaleur caniculaire.

Dès le kilomètre 0, les attaques ont fusées en tête du peloton, et c’est Mads Pedersen (Lidl-Trek) qui est le premier attaquant du jour. On voit également Mathieu Van Der Poel (Alpecin-Deceuninck), Wout Van Aert (Jumbo-Visma), Julian Alpahilippe (Soudal – Quick Step), Alberto Bettiol (EF Education – EasyPost) ou encore Fred Wright (Bahraïn-Victorious) motivés pour prendre l’échappée en ce début d’étape.

Après 20 kilomètres de course, au sommet de la première difficulté du jour, la côte de Thizy-les-Bourgs (4,3km à 5,6%), le peloton est groupé, mais Gulio Ciconne (Lidl-Trek) en profite pour prendre 2 points dans l’optique du classement du maillot à pois, devançant Daniel Felipe Martinez (Ineos-Grenadiers) qui lui prend le point restant. Dans cette première ascension du jour également, les premiers sprinteurs sont déjà distancés à l’image de Caleb Ewan (Lotto-Dstny) ou Peter Sagan (TotalEnergies). 

Au kilomètres 26, une chute survient à l’arrière du peloton et envoie deux coureurs au sol : l’un des attaquants dans de début d’étape Quentin Pacher (Groupama-FDJ) et David De La Cruz (Astana Qazaqstan Team). Ce dernier ne se relèvera pas, et est contraint à l’abandon, le troisième pour son équipe depuis le départ. Ils ne sont plus que 167 en course après cet abandon, puisqu’il y avait un non-partant au départ ce matin : il s’agit de Fabio Jakobsen (Soudal – Quick Step), le champion d’Europe, qui ne s’est pas assez remis de sa chute survenue lors de la quatrième étape, qui arrivait sur le circuit de Nogaro. 

Quelques kilomètres plus loin, le peloton est scindé en deux à cause notamment d’un début d’étape plus que musclé, où de nombreux coureurs souhaitent prendre l’échappée, dont des leaders du classement général loin en termes de temps, et qui voudraient en reprendre, à l’image d’un Romain Bardet (Team DSM) qui a tenté de se glisser dans des coups. Des coureurs se sont fait piéger et sont dans un deuxième peloton, comme David Gaudu (Groupama-FDJ) – dans un temps -, Neilson Powless (EF Education – EasyPost), ou encore Adam Yates (UAE Team Emirates). 

Au sommet de la deuxième difficulté du jour situé après 37 kilomètres, le col des Ecorbans (2,1km à 6,9%), c’est une nouvelle fois Gulio Ciccone (Lidl-Trek) qui passe devant Daniel Felipe Martinez.

L’échappée du jour commence à se former seulement après 64 kilomètres, avec un duo qui s’extirpe du groupe maillot jaune, qui s’est considérablement réduit : Tiesj Benoot (Jumbo-Visma) et Dylan Teuns (Israël – Premier Tech) sortent du peloton. Ils sont ensuite rejoints par Andrey Amador (EF Education – EasyPost), Mathieu Van Der Poel, Ion Izagirre et Guillaume Martin (Cofidis), Ruben Guerreiro et Matteo Jorgenson (Movistar), Victor Campenaerts (Lotto-Dsnty), Mathieu Burgaudeau (TotalEnergies) ainsi que par Thibaut Pinot (Groupama-FDJ). Le peloton semble laisser enfin filer une échappée à environ 100 kilomètres du terme, alors que deux autres coureurs tentent de rejoindre le groupe : Julian Alpahilippe (Soudal – Quick Step) et Jasper Stuyven (Lidl-Trek). Ces deux coureurs feront la jonction au kilomètre 93, sur la ligne du sprint intermédiaire, où Mads Pedersen en a profité pour prendre 20 points dans la course au maillot vert. L’écart entre le peloton et l’échappée continue à s’accroître et atteint les 3’40 » au kilomètre 105. 

Quatre kilomètres plus loin, une nouvelle chute survient dans le peloton : c’est Gulio Ciccone et Michael Woods (Israël – Premier Tech) qui sont envoyés au sol. Rien de grave, puisque les deux coureurs vont reprendre la route. 

Au sommet de la troisième difficulté du jour, le col de la Casse Froide (5,2 à 6,1%), c’est Guillaume Martin qui passe en tête et prend deux points. L’écart au sommet s’est abaissé à 2’30 » puisque ce sont les coéquipiers de Félix Gall d’AG2R Citroën qui roulent en tête du peloton.

Dans l’avant-dernière difficulté du jour, le col de la Croix Montmain (5,5km à 6,1%) Mathieu Van Der Poel et Andrey Amador prennent quelques longueurs d’avance sur le restant de l’échappée. Le Néerlandais lâche d’ailleurs le costaricien dans cette difficulté, pendant que dans le groupe de poursuivants, Julian Alpahilippe, Japser Stuyven ou encore Victor Campenaerts sont distancés. Van Der Poel passe donc en tête au sommet de la difficulté, et prend 5 points, pendant que derrière, Johannessen et Guerreiro se jouent les points restants. 

Alors qu’il reste 35 kilomètres à parcourir, le second peloton est revenu sur le peloton, qui n’est plus emmené par les AG2R Citroën mais par les Ineos-Grenadiers. L’écart a d’ailleurs augmenté, alors que devant, Matteo Jorgenson et Thibaut Pinot se sont lancés à la poursuite de Mathieu Van Der Poel dans la descente. La jonction s’opère entre Van Der Poel, le duo et le restant du groupe à 3 kilomètres du sommet, moment choisit par Ion Izagirre pour s’extirper du groupe. Il possèdera près de 30 secondes d’avance au sommet sur 6 coureurs, puisque Van Der Poel est lâché du groupe.

Le coureur espagnol conservera une avance suffisante, qui ne s’abaissera jamais en-dessous des 40 secondes à partir des 15 derniers kilomètres, et il viendra s’imposer pour une deuxième fois sur le Tour de France dans sa carrière, après sa victoire en 2016 à Morzine alors qu’il portait les couleurs de la Movistar. Mathieu Burgaudeau viendra chercher une très belle deuxième place, juste devant Matteo Jorgenson, alors que le duo s’était extirpé du groupe de 6. Tiesj Benoot vient faire 4ème, Tobias Johannessen 5ème, Thibaut Pinot est 6ème et Guillaume Martin vient prendre la 7ème place.

L’écart entre les trois premiers du classement général ne bouge pas avant l’étape du Grand Colombier : Jonas Vingegaard possède 17 secondes d’avance sur Tadej Pogacar et 2’40 » sur Jai Hindley. Neilson Powless a toujours le maillot à pois, Jasper Philipsen porte le maillot vert et Tadej Pogacar revêt le maillot blanc.

Radio CYCLO

🚴 Bienvenue sur Radio Cyclo, votre univers vélo au sein de Radio Sports ! 🚴 Plongez au cœur de l'univers passionnant du vélo avec Radio Cyclo ! Notre chaîne de [...]

Vélo passion

Vélo Passion, votre rendez-vous incontournable sur Radio Cyclo dédié à tous les amateurs et passionnés de vélo. Nous plongeons au cœur de l'univers cycliste, [...]

Bikingman_by_RadioCyclo

La série BikingMan est le 1er championnat du monde d’ultracyclisme, avec des courses dans de nombreuses localisations, le défi d’endurance ultime pour les athlètes [...]

Bike Café

C’est quoi Bike Café ? Bike Café a été créé en 2016 par Patrick Van Den Bossche, qui avait déjà une solide expérience en matière de blogs sportifs : développement [...]

Salon des Sports 2023

Parce que la composante des sports doit s’inscrire dans un contexte institutionnel et territorial plus large, le Salon des Sports s'est tenu en concomitance avec le [...]

BikingMan X

Les courses d’ultracyclisme BikingMan sont pensées pour vous ramener à l’essence du cyclisme: sans assistance, sans étape et de superbes [...]

4e étape du Tour de France – Pinerolo / Valloire

Mardi 2 juillet - Etape 4 – Pinerolo / Valloire (138 km)

5e étape du Tour de France – Saint-Jean-de-Maurienne / Saint-Vulbas

Mercredi 3 juillet – Etape 5 – Saint-Jean-de-Maurienne / Saint-Vulbas (177 km)