Connexion

Mot de passe oublié?
Ou inscrivez-vous

Inscription

Déja inscris?

Mot de passe oublié

Merci de renseigner votre pseudo ou votre adresse e-mail. vous recevrez un e-mail contenant les instructions us permettant de réinitialiser votre mot de passe.

Déja inscris?

Déconnexion

Voulez vous vous déconnecter?

player
deconnecter
ferme menu

Résumé 1ère étape du TDF 2024 : Romain Bardet, renaissance à l’Italienne

A 33 ans, et alors qu’il avait annoncé prendre sa retraite, quelques jours avant le départ de la 111ème édition du Tour de France, après le Critérium du Dauphiné 2025, Romain BARDET est allé chercher la première victoire de cette Grande Boucle, après un scénario complètement fou, et surtout, le Maillot Jaune, une grande première, lui qui a longtemps couru après en 2016 et 2017.

Romain BARDET, tout heureux de porter le maillot jaune demain, pour la première fois de sa carrière / ASO

Loin, loin de nous les éventuels débats qu’on aurait pu avoir durant une bonne partie du Tour intitulés « À quand une victoire française ? ». Tout ça n’est plus qu’illusion, puisque au terme de cette première étape entre Florence et en direction de Rimini, lieu de décès du Pirate, Marco PANTANI, Romain BARDET (Dsm-firmenich PostNL) a cueilli la quatrième victoire d’étape de sa carrière sur le Tour de France. Surtout, il s’empare grâce à ce succès du Maillot Jaune, dont il « avait vraiment fait le deuil » selon ses mots après l’arrivée. « C’est fou ! Comme quoi, dans le vélo, il y a encore des moments inattendus ! A-t-il confié juste après l’arrivée. C’est la première fois où je souris avant le départ du Tour. De ne pas faire le général, ça m’enlève une pression énorme. Je suis enfin moi-même, de courir sans arrière-pensée. Le maillot jaune, ça a toujours été un but dans ma carrière. Je suis souvent passé près, mais j’étais souvent trop proche pour qu’on me laisse partir. »

Frank VAN DEN BROEK, coéquipier de BARDET, portera le maillot vert de meilleur sprinteur demain / ASO

Le film de l’étape

Après une bataille pour la prise d’échappée, ils sont finalement sept, puis neuf coureurs à composer la tête de la course : Matej MOHORIC (Bahraïn-Victorious), Valentin MADOUAS (Groupama-FDJ), Ion IZAGIRRE (Cofidis), Frank VAN DEN BROEK (Dsm-firmenich PostNL), Mattéo VERCHER et Sandy DUJARDIN (TotalEnergies), Clément CHAMPOUSSIN (Arkéa-B&B Hôtels), rejoints ensuite par Jonas ABRAHAMSEN (Uno-X Mobility) et Ryan GIBBONS (Lidl-Trek). Très vite, le peloton a laissé filer, jusqu’à presque sept minutes d’avance dans la première ascension du jour, pendant laquelle Mark CAVENDISH (Astana Qazaqstan Team) a eu un coup de chaud, attendu par quatre de ses coéquipiers, dont l’un, Michele GAZZOLI, abandonnera quelques kilomètres plus loin. Personne n’a voulu prendre la charge de la chasse de l’échappée, avant que l’équipe EF Education-EasyPost ne se mette en ordre de marge pour réduire l’écart. Pendant ce temps-là, devant, Ion IZAGIRRE se faisait la malle pour prendre les points, face à ABRAHAMSEN, MADOUAS et VAN DEN BROEK. A 73 kilomètres du but, les coéquipiers de Tadej POGACAR ont commencé à visser en tête de peloton, pour réduire l’écart, et surtout, tester la forme de Jonas VINGEGAARD. Si cela n’a pas eu grand effet sur le Danois, d’autres se sont retrouvés distancés, comme David GAUDU, Romain GREGOIRE, Lenny MARTINEZ (Groupama-FDJ), mais aussi Kévin VAUQUELIN (Arkéa-B&B Hôtels) pour ne citer qu’eux. Cela a duré pendant une petite vingtaine de kilomètres, avant que les Visma – Lease a Bike ne reprennent la main sur l’avant-garde du peloton. Ils se sont alors contenté de maintenir l’écart, qui était très largement descendu, aux alentours d’1″30.

Revivez l’étape Tour de France du Jour avec l’équipe Radio Sports

C’est de là que Romain BARDET a décidé de s’envoler, lui qui avait encore VAN DEN BROEK à l’avant. Retombant sur son coéquipier néerlandais, les deux sont ensuite revenu sur la tête de course durant l’avant-dernière ascension du jour, pour ensuite lâcher le dernier rescapé, MADOUAS, et partir à deux à plus de 40 kilomètres du terme. L’écart n’a jamais dépassé les deux minutes certes, mais il n’est jamais descendu sous la minute trente, puisque le duo de la Dsm reprenait du temps dans les deux dernières ascensions. Au sommet de l’antépénultième côte de San Marino, les deux coureurs possédaient 1’30″ toujours d’avance sur ce qu’il restait du peloton. Vent de face dans les derniers kilomètres, le duo perdait évidemment du temps, mais ils ont tenu, le néerlandais a laissé le Français lever les bras, pour aller chercher le premier Maillot Jaune de sa carrière.

Le coup tactique de Romain BARDET : l’instinct du champion ne meurt jamais

« Chaque fois que je suis mon instinct, ça marche plutôt bien, j’avais ciblé l’étape. » Dixit Romain BARDET au micro du Tour de France juste après l’arrivée. Comme quoi, à 33 ans, l’instinct du champion ne meurt jamais ! C’est un peu en quelque sorte comme une renaissance pour lui, qui n’avait jamais porté le maillot jaune, alors qu’il avait couru après pendant de nombreuses années lorsqu’il jouait le classement général. Il a senti le bon coup, lui qui avait un coéquipier devant, et surtout, il avait annoncé ne pas jouer le général sur cette édition, pour sa dernière Grande Boucle, mais il va forcément devoir le défendre demain, sur une étape, avec certes moins de dénivelé positif, mais avec des côtes dans les derniers kilomètres, qui feront des dégâts pour sûr, un peu à l’image de la première étape du Tour de France 2023. Un coup tactique parfait donc, et une journée rédigée au tableau noir pour l’équipe dsm-firmenich PostNL, puisque les directeurs sportifs ont autorisé BARDET à s’en aller à 50km, attendu ensuite par VAN DEN BROEK, pour ensuite collaborer parfaitement, et terminer à deux devant le peloton, réglé par VAN AERT.

Le peloton dans les rues d’un des nombreux villages traversés durant cette étape / ASO

Les équipes de sprinteurs pourront s’en vouloir

Dans le final, les équipes qui possédaient parmi leurs rangs, des sprinteurs capables de se jouer la victoire, peuvent clairement s’en vouloir. Avec 50 secondes à boucher à 10 kilomètres de l’arrivée, comment les Lidl-Trek, les Visma – Lease a Bike et les EF Education-EasyPost n’ont pas su aller chercher les deux hommes de tête ? À vrai dire, c’est difficile à élucider. On pourrait se dire que certains n’ont pas assez roulé, mais les Lidl-Trek ne pouvaient pas aller à toute vitesse dans les ascensions, afin de garder Mads PEDERSEN avec eux, les Visma de VAN AERT n’étaient plus en mesure de rouler dans le final, épuisés, et comment en vouloir à l’équipe EF, qui a fait ce qu’elle devait faire, en roulant notamment en milieu d’étape, et alors qu’elle a même attaqué avec Ben HEALY, Alberto BETTIOL, on l’a bien vu au classement de l’étape, n’aurait sans doute pas pu aller chercher mieux qu’un top 5.

TDF2024 : ÉTAPE 1 – Florence > Rimini, 206 kms

Cliquez ici pour retrouver tous les classements à l’issue de cette première étape.

Radio CYCLO

🚴 Bienvenue sur Radio Cyclo, votre univers vélo au sein de Radio Sports ! 🚴 Plongez au cœur de l'univers passionnant du vélo avec Radio Cyclo ! Notre chaîne de [...]

RadioCycloTour, le direct

#RadioCycloTour propose une émission en direct avec les acteurs locaux, pour parler vélo mais aussi gastronomie, culture locale et patrimoine, environnement et [...]

Bikingman_by_RadioCyclo

La série BikingMan est le 1er championnat du monde d’ultracyclisme, avec des courses dans de nombreuses localisations, le défi d’endurance ultime pour les athlètes [...]

Tour de France : la présentation des coureurs

2024, ce Tour de France ne ressemblera à aucun autre. Alors que Paris accueille le 24 juillet les Jeux olympiques, l’autre grand événement estival [...]

Vélo passion

Vélo Passion, votre rendez-vous incontournable sur Radio Cyclo dédié à tous les amateurs et passionnés de vélo. Nous plongeons au cœur de l'univers cycliste, [...]

Bike Café

C’est quoi Bike Café ? Bike Café a été créé en 2016 par Patrick Van Den Bossche, qui avait déjà une solide expérience en matière de blogs sportifs : développement [...]

Résumé 20ème étape du TDF 2024 : La « manita » façon Tadej Pogačar sur cette ultime étape en ligne !

Sur une étape qui, au départ, n’était pas prévu à son palmarès selon ses dires hier matin, le Slovène s’est retrouvé, comme sur le Giro en mai dernier, dans une [...]

Résumé 18ème étape du TDF 2024 : Le « roule toujours » Victor Campenaerts décroche sa première victoire d’étape sur le Tour de France 

La voilà, la première victoire d’étape pour Victor CAMPENAERTS (Lotto-Dsnty) sur le Tour de France ! Le coureur Belge de 32 ans est parvenu à lever les bras [...]